Histoire et anecdotes sur la myrtille

Histoire et anecdotes sur la myrtille

Connaissez-vous l’histoire de la myrtille ?

 

Dans ce post, nous allons essayer de vous en apprendre un peu plus sur notre super baie !

L’origine de la myrtille

Tout d’abord, ce qui est surprenant c’est que la myrtille est un fruit très ancien, elle est consommée depuis la préhistoire.
La baie provient des régions septentrionales de l’Europe et de l’Amérique du Nord et fait partie de la famille des Ericacées.
Elle a été découverte en Amérique du Nord par les Amérindiens. Lors de sa découverte, les Amérindiens pensaient qu’ils s’agissaient d’un signe de leurs Dieux pour supprimer la faim de leurs enfants. Pourquoi cela ? Ils étaient étonnés de voir une fleur à 5 branches ressemblant à un astre.
Depuis, la myrtille est restée encré en Amérique du Nord, l’un des principaux producteurs et consommateurs de myrtille dans le monde.

Son utilisation à travers l’histoire

Au départ la myrtille servait bien sûr à se nourrir mais elle a très vite été utilisée pour ses propriétés thérapeutiques.
Dès l’antiquité, Dioscoride un médecin grec vantait les bienfaits de la myrtille. Depuis environ 1000 ans, on utilise la myrtille pour soulager certains maux, notamment les troubles de la circulation veineuse et certaines maladies de l’œil.

Les peuples Amérindiens utilisaient ce fruit toute l’année et pour cela ils avaient une technique bien particulière. Le fruit ne poussant qu’en été, ils utilisaient des techniques ancestrales consistant à exposer le fruit à la fumée de bois. Cela permettait de sécher le fruit et de le réduire en poudre pour enfin le mélanger à d’autres aliments tout au long de l’année.
Ils se servaient des racines et des feuilles pour fabriquer du thé, et le jus de myrtille était utilisé contre la toux.
D’ailleurs la myrtille a été aussi appréciée et consommée par les colons dans les années 1600, ils en rajoutaient à leurs différents plats ou les mangeaient fraîchement cueillies.

A l’époque Romaine, les baies étaient utilisées comme colorant pour teindre les étoffes rouges. Les gréco-romains ne connaissaient pas la myrtille et elle n’était donc pas consommée. Ce fruit ne poussait pas en Grèce mais uniquement dans certaines zones montagneuses en Italie.

Aujourd’hui la myrtille est très populaire et elle est de plus en plus consommée à travers le monde, aussi bien pour ses bien faits que pour son goût 🙂

Une recette amérindienne ça vous dit ?

L’un des plats favoris des Amérindiens à l’époque coloniale était le Sautauthig, un pudding simple fait de myrtilles séchées et écrasées, de maïs séché et concassé et d’eau. Plus tard, les colons ont ajouté du lait, du beurre et du sucre. Les Pèlerins adoraient le Sautauthig et de nombreux historiens pensent qu’il faisait partie du premier festin de Thanksgiving.

Voici une recette qui vous donnera une idée du goût du Sautauthig (6 personnes) :

Ingrédients :

335 ml d’eau
335 ml de lait
175ml de farine de maïs
1/2 cuillère à café de sel
3 cuillères à soupe de sirop d’érable ou de miel
460 ml de myrtilles fraîches, congelées ou 115 ml de myrtilles séchées

Préparation :

– Dans une grande casserole, faire chauffer l’eau et le lait jusqu’à ébullition

– Remuer constamment, ajouter lentement la semoule de maïs, le sel jusqu’à ce que le tout soit bien mélangé.


– Réduire le feu à doux. Couvrir et laisser mijoter, jusqu’à épaississement, environ 10 minutes, en remuant de temps en temps.


– Incorporer le sirop d’érable ou le miel jusqu’à ce qu’il soit bien mélangé.


– Rajouter délicatement les myrtilles

Voilà votre Sautauthig est prêt ! Bonne dégustation à vous 🙂

En attendant, nous vous invitons à vous rendre sur notre boutique en ligne www.ferme-des-petits-fruits.com pour retrouver nos délicieux produits et nos myrtilles fraîches !

Gaëtan de la Ferme des Petits Fruits !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.