Archives pour la catégorie Au verger

Adoptez un myrtillier en Corrèze

La Ferme des Petits Fruits projette de s’agrandir dans les mois à venir. Vous aimez les myrtilles? Vous souhaitez soutenir un projet éthique et de développement durable et local? Vous souhaitez investir un peu d’argent pour promouvoir l’agriculture biologique avec une certification Ecocert?

Nous avons besoin de vous pour la création d’un nouveau verger en Corrèze. Vous soutiendrez une production Bio en Limousin et pourrez suivre son évolution sur le site.

Nous disposons d’un terrain de 6 hectares, en fonction des fonds collectés, nous prévoyons de planter de 1 hectare minimum à la totalité des 6 hectares.

En fonction des dons nous planterons le nombre de myrtilliers correspondants et les entretiendrons, et vous savourerez chaque année une partie de la production.

Pour vous remercier de vos contributions, nous vous proposons plusieurs formules :

    • Avec une participation de 100 € vous parrainez un myrtillier pendant 10 années et recevrez chaque année de 500 g minimum à 1 kilo de myrtille de la ferme directement chez vous (récolte en juillet et août). Vous pouvez aussi choisir une autre formule et venir directement cueillir dans le verger 2 kilos de myrtilles chaque année. Vous préférez un colis de plusieurs produits à base de myrtilles, pas de souci, cela est également possible.  Votre choix peut être modifié chaque année, il suffit simplement de nous adresser un mail pour indiquer votre préférence.
    • Pour une participation de 80 € vous pourrez venir cueillir 2 kilos de myrtilles chaque année pendant 10 ans. au cœur du verger.
    • En participant à hauteur de 60 € nous vous adresserons un pot de confiture de myrtilles tous les ans pendant 10 années.
    • Pour un montant de 40 € nous vous adresserons un coulis de myrtilles tous les ans pendant 10 années.
    • En donnant 20 € vous deviendrez bienfaiteur du projet, et bénéficierez d’une visite gratuite du verger.

Merci d’avance pour votre soutien et vos contributions à notre projet de développement. Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous les soumettre via le formulaire de contact, nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

Les bienfaits de la Myrtille

IMG_5841

La myrtille petite baie de couleur violette regorge de propriétés intéressantes.

Le saviez-vous?

La myrtille (Vaccinium Myrtillus de son nom latin) qui appartient à la famille des Euricacées comprend plus de 400 variétés. On en trouve dès la préhistoire et ses usages au fil du temps sont multiples, de la racine, en passant par les feuilles et les fruits de nombreuses vertus sont attribuées à cette baie violacée au doux goût acidulé.

Séchée ou fumée pour sa conservation, sous forme de thé à base des racines, les amérindiens la préconisait au cours de la grossesse et de l’accouchement comme relaxant, et aidant à purifier le sang. Sous forme de jus le fruit sauvage servait à soulager la toux.

La couleur de la myrtille ou bleuet provient de sa haute teneur en anthocyanes, aux propriétés anti-oxydantes, dont la pigmentation varie du rouge au bleu en fonction du pH du sol où poussent les arbrisseaux.

 

Des propriétés appréciables pour la santé

Le lien entre la myrtille et une bonne vision est très largement connu. La raison en est que les bioflavonoïdes contenus dans le fruit aide a synthétiser la rhodopsine qui est une protéine indispensable à la vision nocturne, et favorise la micro-circulation dans les vaisseaux capillaires au niveau de l’œil et les renforcent.

On lui attribue des bénéfices telle qu’ une action astringente, anti-inflammatoire, tonique circulatoire, antioxydante et antiseptique urinaire. Utile pour lutter contre les diarrhées, l’hypertension, les infections et fermentations, elle serait aussi anti-hémorragique elle serait également efficace contre les problèmes hépatiques et les affections du système urinaire. La rétention d’eau, les crampes et douleurs menstruelles sont également améliorée par la consommation de myrtilles, et son utilisation locale résout des problèmes de peau comme l’eczéma, les mycoses et le psoriasis.

Face à ce trésor de la nature, les dernières recherches s’orientent sur les effets neuro-protecteurs de la myrtille, qui pourraient jouer un rôle dans la prévention des cancers et maladies dégénératives, ou encore dans le traitement du diabète. Très riche en vitamine C mai aussi de nombreux autres nutriments et peu calorique, le bluet ou bleuet cultivé ou sauvage se classe dans la catégorie des super-fruits et promet de révéler d’autres bienfaits dans l’avenir.

Des conditions idéales de culture

Les Myrtilliers se plaisent dans un sol au pH acide compris entre 4 et 5.5, et sont parmi les seuls végétaux à requérir la présence d’aluminium. Les arbustes de culture dont la taille varie de 1 à 3 mètres s’épanouissent dans les lieux semi-ombragés. Lors de la plantation d’un verger il convient donc de choisir avec soin l’exposition du terrain et sa composition afin de répondre au plus près aux besoins physiologiques des Myrtilliers et optimiser sa production qualitative et quantitative.

Afin de permettre une bonne croissance des arbustes, il est nécessaire de contrôler le pH du sol grâce à l’apport de soufre, de tourbe, de terre de Bruyère, la mise en place de paillis pour abaisser l’acidité si nécessaire. Une distance d’environ 1 mètre en moyenne entre deux buissons est conseillée selon le développement de l’espèce choisir, et de 3 mètres entre deux rangées. Les terres sablonneuses, mais également les sols frais et humides conviennent à sa culture, une irrigation minimale est nécessaire afin de préserver une bonne qualité gustative et une taille correcte du fruit.

Dans le Limousin les Myrtilliers bénéficient d’un environnement idéal à leur bonne croissance, où les espèces sauvages sont très présentes. Les myrtilles de la Ferme des Petits Fruits sont cultivées dans les Monédières en Corrèze au cœur du Limousin dans le respect des besoins spécifiques des arbustes, et répondant aux normes de l’agriculture biologique, dont la certification sera officialisée l’année prochaine.

Vous pouvez retrouver nos produits à base de Myrtille, jus, coulis, confitures, gelées, fruits séchés et profiter de leurs bienfaits sur notre boutique en ligne.

 

 

 

La sève de bouleau, merveille du printemps

Au printemps toute la nature revit, les végétaux reprennent leur croissance, les arbres bourgeonnent, la température augmente, les fluides se remettent en circulation dans la nature comme dans notre corps pour un grand nettoyage. Pour le bouleau c’est la sève qui monte vers les bourgeons pour leur donner sa force et les nourrir de ses nutriments.

L’eau ou la sève de bouleau fraîche, en provenance des racines, se récolte au tout début du printemps en perçant doucement l’écorce de l’arbre qui en est gorgée lors de sa montée, c’est une tradition bien ancrée dans certaines régions. Transparente comme de l’eau, avec un léger goût sucré, elle possède de nombreuses vertus et est très riche en minéraux : fructose, glucose, potassium, calcium, magnésium, zinc, silice, phosphore, lithium, fer, cuivre, or, chrome, sodium cobalt, manganèse, sélénium, mais aussi de nombreux acides aminés.

Pourquoi une cure?

La sève de bouleau fraîche est vivante et permet d’amorcer en douceur une détoxification de notre corps propice au printemps, tout en régénérant les organes et leur apportant les nutriments nécessaires à leur fonctionnement. Drainante et dynamisante elle  est reconnue pour ses effets positifs sur les rhumatismes, la déprime, la cellulite, les oedèmes, et le stress oxydatif de l’organisme entre autres propriétés.

Adaptée à tous, elle est recommandée en cure de 21 jours à 1 mois, à raison de 15cl par jour environ, soit de 3 à 5 litres selon la durée choisie. Il est également possible de faire une seconde cure, en laissant une pause d’une semaine dans l’intervalle.

Durant cette période et pour maximiser l’effet du nettoyage et profiter de cette force unique de renouveau, pensez à manger léger, et à bien dormir.

Notre sève

Récoltée de manière traditionnelle depuis cette année, notre sève bénéficie du label AB agriculture biologique vous assurant de sa qualité et de processus respectueux de récolte. Elle est disponible en bouteilles d’1.5 litres sur notre site internet ici.

A conserver au réfrigérateur dès réception, entre 1 et 4°C.

 

Blueberry shrubs pruning

Pruning is done during dormancy in cold dry weather conditions after leaf fall. Dry weather avoids disease proliferation when making cuts and allows wood to heal faster.

Pruning shears must be clean, wipe it with alcohol or fire to kill all bacteries and viruses. This must be done regularly during pruning day. It avoids progagating diseases in the orchard.

Pruning consists of aereting your bushes to allow light inside the shrubs. We are keeing 5 main branches with the current year’s shoots and we remove an old branch every year. Some less vigorous species are made keeping 3 branches only during the first years.

The first picture is showing us a blueberry shrub before pruning.

 

myrtille_apres_taille

 

This second picture is showing you the same shrub now pruned, some old branches have been removed to let space for the current year’s wood shoots which will be bearing fruits the following season.

myrtille_apres_taille

 

Some professionals prefer pruning every two years, it requires then twice as much work during the second year so there is no time gained .

Pruning has another advantage for pickers. Indeed fruits with be easier to gather and bigger saving time significantly during the picking.

That’s it all that remains is to check the equipment and bring some elbow grease, good luck.

La taille des myrtilliers

La taille se pratique pendant le repos végétatif par temps froid et sec après la chute des feuilles. Le temps sec évite la prolifération rapide des maladies lors des coupes et une cicatrisation plus rapide du bois.

Le sécateur doit être propre, le nettoyer avec un peu d’alcool où avec du feu pour tuer toutes les bactéries et virus. Cette opération est à renouveler régulièrement lors d’une journée de taille. Elle évite de propager une maladie dans tout le verger.

La taille consiste à aérer votre buisson pour faire pénétrer la lumière à l’intérieur  de l’arbuste. Nous conservons 5 branches principales, avec les pousses de l’année nous éliminons une vieille branche chaque année. Certaines variétés moins vigoureuses sont conduites sur trois branches lors des premières années.

La première photo montre un pied de myrtille pas encore taillé.

myrtille_apres_taille

 

La seconde vous montre le même pied taillé, certaines vielles branches ont étaient supprimées pour garder le bois jeune de l’année qui portera les fruits de la prochaine saison.

 

myrtille_apres_taille

 

Certains professionnelles ne taillent que tous les deux ans leurs vergers, cela nécessite le double de travail en année deux donc au final il n’y a pas de réel gain de temps.

Cette taille a un autre avantage pour les cueilleurs, les fruits seront plus faciles à cueillir et d’un plus gros calibre d’ou un gain de temps important à la cueillette.

Voilà il ne reste plus qu’a vérifier le matériel et sortir l’huile de coude bon courage.